Atelier en crise...

Vie d’entrepreneur à l’heure de la crise sanitaire

Notre vie d’entrepreneur fonctionne de la façon suivante : nous fabriquons des crayons et ensuite il faut les vendre. Cette commercialisation est protéiforme et s’organise ainsi :

  1. Les visites d’atelier
  2. la boutique en ligne
  3. les revendeurs
  4. les salons
  5. le cadeau d’entreprise

Pour fabriquer, il faut s’approvisionner et c’est actuellement plus compliqué : la fabrication est donc en cours mais va certainement devoir s’arrêter très prochainement.

  • Pour faire des visites d’atelier il faut accueillir du public : les visites reprendrons dès la levée du confinement.
  • Concernant la boutique en ligne, il faut un service postal qui fonctionne. Beaucoup de bureaux de postes sont fermés (le notre est à 15 km soit 30 km A/R ouvert uniquement quelques matins) : Les livraisons sont donc suspendues.
  • Les revendeurs étant fermés, ils ne passent pas de commande.
  • Les salons sont annulés (pas reportés… annulés).
  • les entreprises ont recentrés leurs activités sur l’essentiel et le cadeau d’entreprise ne fait pas partie des priorités actuelles.

Nous pouvons donc en conclure que toute notre activité est au point mort. Il faudra trouver des solutions pour compenser une partie de cette perte : augmenter le nombre de visites, travailler la communication sur les visites de groupes, faire plus de salons entre septembre et décembre. Ces solutions sont actuellement à l’étude… Nous avons du temps pour cela 😉

Comment aurait pu se passer ce mois d’avril…

Le mois d’avril pour notre vie d’entrepreneur c’est le signe de l’arrivée des beaux jours, des vacances scolaires et de la réouverture des visites tout public et des salons !

Pour ce qui est des salons, nous aurions pu nous rencontrer sur ces événements : les Escales du Livre de Bordeaux, le salon du livre jeunesse du Bouscat, ainsi que les rencontres à lire de Dax.

Dans les Landes au mois d’avril, le comité départemental du tourisme a lancé depuis plusieurs années : Le grand printemps des Landes. Une belle initiative qui permet de dynamiser le tourisme sur les ailes de saison et cela nous permet de relancer nos visites d’atelier.

Les boutiques saisonnières (structures de tourisme, boutiques saisonnières, lieux d’hébergement…) ré-ouvrent et passent leurs commandes. Nous passons donc beaucoup de temps sur de la logistique de préparation de commande et de maintien des stocks.

Bref, tout ça nous manque un peu mais pour voir le bon côté des choses : voilà qui nous permet de faire tout ce que nous ne prenons pas le temps de faire : anticiper !

  • la communication
  • le stock
  • la commercialisation
  • la recherche et développement !!!

Alors, soyons pragmatiques et rendez-vous après la crise !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.